Ethereum 2.0: Ropsten PoS, la fusion est en cours ?

Le réseau de test Ropsten vient de fusionner : il fonctionne dorénavant en Proof-of-Stake (PoS)

C’est une étape clef de la transition d’Ethereum, dont le mainnet fonctionne actuellement en Proof of Work (PoW), vers le Proof of Stake (PoS).

Un point rapide sur l’état actuel d’Ethereum, le merge Ropsten et les étapes restantes pour le passage d’Ethereum en PoS ?

NB: nous ne devons plus parler d’Ethereum 2.0 depuis « le grand renommage« . Il n’y a et n’y aura qu’un seul Ethereum et qu’un seul token ETH. Afin de maximiser la clarté, nous devrions parler uniquement de fusion des couches d’execution (actuellement eth1) et de consensus (actuellement eth2).
Ce terme persiste malgré tout pour des raisons historiques de vulgarisation.

  • Ethereum fonctionne actuellement en PoW. Ethereum aujourd’hui, c’est une couche d’exécution (aussi appelée EL pour « Execution layer ») + l’état historique de la blockchain. 
  • Séparation de la couche consensus: (CL pour « Consensus Layer ») en Proof of Stake, avec la Beacon chain. En fonctionnement depuis fin 2020. ✅
  • La « Shadow fork » mainnet début avril et les tests clients ont été effectués avec succès. ✅
  • Passage des Testnets en Proof of Stake:
    • Tests des implémentations clients réussis sur des « shadow forks » de testnets (souvent des forks de Goerli) limités dans le temps avec par exemple la fork « Kiln ». Chaque fork est accompagné de sa propre beacon chain, vouée à disparaître.
    • La « Beacon chain » Ropsten a été lancée le 30 Mai.
    • La couche de consensus doit se mettre à jour pour suivre les nouvelles règles d’Ethereum 2.0 : la mise à jour Bellatrix sur Ropsten a été effectuée le 2 Juin 2022.
    • La couche d’exécution doit également se mettre à jour. La “Terminal Total Difficulty” (TTD) est déterminée dans cette étape.
    • Ropsten a fusionné ✅ (lire le résumé)
  • Passage des Testnets en Proof of Stake:
    • Testnet Goerli ⏳
    • Testnet Sepolia ⏳
  • Détermination du “slotheight” pour la mise à jour Bellatrix de la Beacon Chain (CL)
  • Détermination de la TTD (via le “All Core Dev Call”) pour la transition mainnet
    • Les core devs déterminent ici un TTD afin de déclencher la transition à un moment donné.
    • On choisit un TTD plutôt qu’un numéro de Block afin de limiter le potentiel d’attaque. Lors de la fusion des chaînes, le hashrate réduira significativement ce qui pourrait permettre à un acteur mal intentionné de forker la chain PoW et produire des blocs en amont du premier bloc en PoS ce qui affecterait le timing et la sécurité de la fusion (source: https://eips.ethereum.org/EIPS/eip-3675#terminal-total-difficulty-vs-block-number)
    • Pour rappel: la difficulté influence le «hashrate » nécessaire afin que les mineurs trouvent les blocs
  • Mises à jour des clients qui rendra le merge possible
    • Bellatrix (CL)
    • Paris (EL)
  • Pré-activation des clients CL & EL 
  • Compte a rebours des TTD
  • Finalité atteinte après 2 epochs (≈12.8min)

On estime que la fusion d’Ethereum mainnet et son passage en PoS aura lieu d’ici la fin de l’été, courant Juillet-Août. On estime aussi qu’Ethereum en PoS consommera 99.5% moins d’énergie qu’en PoW.

D’ici la fin de l’année, les testnets Kiln, Rinkeby et Ropsten s’arrêteront.
Post-merge, seuls les testnets Goerli et Sepolia seront maintenus.


Rejoignez Ethereum-France ⬇️

Comments are closed.